introduction

énergies nouvelles martiniqueSituée au cœur des Caraïbes, l'île de la Martinique bénéficie d'un climat propice au développement des énergies renouvelables. On distingue deux saisons principales en Martinique : le Carême (de Février à Avril), durant lequel l'île profite à la fois d'un ensoleillement très important avec des températures pouvant dépasser les 30 °C et d'un un flux d’alizés régulier et soutenu en force (30 à 50 km/h) et en direction (Est à Nord-Est); et l'hivernage (de Juillet à Octobre) qui voit la force des alizés diminuer et l'apparition d'averses parfois très intenses mais toujours avec un ensoleillement important et des températures élevées *.

Ce climat de type maritime, permet d'envisager un développement important des énergies de types solaire, éolien et hydraulique, auxquels on peut ajouter la biomasse grâce à l'abondance des déchets verts sur notre île.

Avec les lois Grenelle 1 et 2, l'Etat Français s'est engagé dans le développement durable sur l'ensemble de son territoire. Concernant les zones non interconnectées, l'objectif est d'atteindre l'autonomie énergétique d'ici 2030. La prise en compte de la maitrise de l'énergie ainsi que la valorisation et l'exploitation des énergies renouvelables de tous types sur notre territoire sont donc primordiales.

En Martinique, les collectivités se sont unies et s'engagent ensemble dans la bataille énergétique. C'est uniquement par la mise en cohésion des savoirs et des moyens que l'objectif d'autonomie énergétique de la Martinique pourra être atteint. La SPL Martinique Energies Nouvelles a donc été créée dans cet esprit de synergie des collectivités et elle a pour mission de les accompagner et de les aider à mener à bien leurs projets dans le cadre de leur politique énergétique.

 

Présentation de la société

La SPL Martinique Energies Nouvelles a été créée en janvier 2014  sous l’impulsion du SMEM (Syndicat Mixte d’Electricité de la Martinique) et de ses partenaires : le SICSM (Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique) et le SMTVD (Syndicat Martiniquais du Traitement et de la Valorisation des Déchets – Ancien SMITOM :Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Ordures) anciennement connu sous l’appellation SMITOM. Par la suite, la CAESM (Communauté d’Agglomération du Sud de la Martinique) et CAP NORD (Communauté d’Agglomération du Pays Nord Martinique) ont confirmé leur participation au capital de la société après leurs délibérations respectives de Septembre 2014 et de Février 2015.

La création de la SPL Martinique Energies Nouvelles a été largement diffusée et notamment dans un Article  du France-Antilles du 28-01-2014 ou encore dans un le reportage diffusé dans le journal de 19h de Martinique 1ère du  22 Janvier 2014.

La SPL Martinique Energies Nouvelles résulte de la volonté politique des collectivités locales de la Martinique agissant dans le cadre de l’intercommunalité. La résolution affichée par l’ensemble des actionnaires de la SPL est d’impulser en Martinique une véritable démarche de développement durable par une stratégie de valorisation et de développement de projet de production d'électricité à partir des énergies dites non fossiles et par la Maîtrise de la Demande en Energie (MDE). En créant une dynamique territoriale autour de la problématique de l’Energie, les collectivités actionnaires de Martinique Energies Nouvelles entendent utiliser et développer un des outils de modernisation de la gestion locale de l’énergie publique afin de relever les nouveaux défis qui se présentent à elles dans le cadre de la Transition Energétique, voulue par l’Etat.

La SPL, Martinique Energies Nouvelles est le bras opérationnel des collectivités qui composent son champ d’action et son capital social. C’est un outil de proximité pour les 34 communes de la Martinique, membres des différentes collectivités actionnaires.

La SPL Martinique Energies Nouvelles bénéficie d’un capital confiance auprès de ses actionnaires. C’est ainsi que quelques mois seulement après sa création, plusieurs conventions et dispositions ont été signées avec ses actionnaires. On peut citer :

  • la Délégation de Service Public entre le SMEM et la SPL Martinique Energies Nouvelles signée le 17 novembre 2014, qui confère à la Société l’exploitation de 25 centrales installées sur les toitures des communes de la Martinique,
  • la convention d’Assistance à la Maitrise d’Ouvrage entre le SMEM et la SPL Martinique Energies Nouvelles sur les projets de centrales photovoltaïques dans le cadre de l’AOCRE ZNI 3,
  • la convention d’accompagnement de l’actionnaire SICSM sur l’efficacité énergétique notamment sur le réseau d’eau potable,
  • l'accompagnement à la mise en œuvre opérationnelle des actions du PCET de la CAESM et de CAP NORD,
  • et les projets exemplaires du SMTVD.

Plusieurs autres centrales photovoltaïques, en cours de construction, et dont la gestion sera confiée à Martinique Energies Nouvelles seront livrées au cours du dernier trimestre 2015 ou au premier trimestre 2016.

D’autres projets sont en pourparlers avec les actionnaires de la société, ainsi qu’avec certaines municipalités qui font également confiance à Martinique Energies Nouvelles.

L’objectif de la SPL Martinique Energies Nouvelles est de contribuer pleinement à la Transition Energétique de la Martinique en développant toutes les formes d’énergies viables, notamment : l'éolien, le solaire, la micro-hydroélectricité et la biomasse. 

En termes d’orientations politiques et stratégiques, la SPL Martinique Energies Nouvelles entend (sans exhaustivité) :

 

An ti prézantasion en kréyol

La SPL Matinik Enerji Nouvel, sé an Sosiété Piblik Lokal, sa vé di tout lajan sosiété-tala piblik, pa ni pies lajan privé pou fè'y maché.

An janvié 2014, le SMEM, le SICSM é le SMTVD sanblé kò-yo pou yo sa mété doubout la SPL pas yo té lé tout sé komin-lan ki ka fè yo konfians kolé tet, kolé zépol pou travay anlè " développement durable" atè Matinik. An 2015, CAP NORD et la CAESM désidé rijwenn lézot aksionè la SPL pou kontinié ba Matinik an bel balan. 

Léta fransé désidé tout réjion é tout dépatman fransé ni pou travay anlè sa yo ka kriyé "la transition énergétique". Sa vé di, nou pa pou kontinié sèvi anlo lésans, chabon épi gaz kon nou ka fè atjelman. Nou pou touvé dot manniè pli pwop pou nou pé sa pwodui lénerji-a nou bizwen an. Nou pou pwodui lélektrisité épi sa yo ka kriyé "les énergies renouvelables" : soley, van, dlo oben chalè ki ka sòti adan latè.

Kidonk, la SPL Matinik Enerji Nouvel ka travay kantékant épi sé senk aksionè'y la pou i pé sa pòté Matinik pli wo adan sa yo ka kriyé "la Maitrise de la Demande en Energie" : nou ka pwodui an lénerji pli pwop é nou ka métrizé sa nou ka konsomé, nou pa ka gaspiyé'y.

La SPL Matinik Enerji Nouvel ka egzisté dépi mwens ki dé lanné é sé aksionè'y la ja ka mété anlo konfians adan'y :

  • le SMEM ba Matinik Enerji Nouvel sa yo ka kriyé an "Délégation de Service Publique" : atjelman la SPL reskonsab esplwaté tout lé santral fotovoltayik le SMEM ni,
  • Matinik Enerji Nouvel é le SMEM fè sa yo ka kriyé an konvansion "d'Assistance à Maîtrise d'Ouvrage" pou la SPL pé sa propozé le SMEM diféran projè pour réponn "l'Appel d'Offre de la CRE",
  • Matinik Enerji Nouvel ka akonpanié le SICSM pou i pé trapé méyè rézilta adan konba  énerjétik la
  • Matinik Enerji Nouvel ka travay épi l'Espas Sid (CAESM) pou yo pé sa dévlopé sa yo kriyé PCET : Plan Climat Energie Territorial,
  •  Matinik Enerji Nouvel kay édé le SMTVD dévlopé dé projè obidjoul, ki vé di  tout moun ké pé pran lekzanp asou sé réalizasion-tala.

Kidonk, gran objektif la SPL Matinik Enerji Nouvel sé travay épi lé kolektivité pou dévlopé "les énergies renouvelable" pou nou sa mennen "la transition énergétique" atè Matinik.

Ni anlo bagay nou pé fè ek nou lé fè. Kontel:

  • nou kay kontinié travay épi sé komin-lan ki ja koumansé vansé épi le SMEM adan  « programme ECLATS" (ECLATS : Energie Croissance de Autonomie au Travers des Sources renouvelables),
  •  nou ka réponn "l'Appel d'Offre de la CRE" pou le SMEM pé sa ni dot santral fotovoltayik pli obidjoul : ké ni an sistèm stokaj pou nou pé sa kontrolé sa nou pwodui é sèvi sa ki stoké lè pa ni soley pou fè lélektrisité,
  •  nou kay chèché dévlopé dot santral épi stokaj anlè patrimwàn lézot aksionè,
  •  nou kay chèché viré-sèvi sé déchè-a nou ka produi a (sé sa yo ka kriyé "la valorisation des déchets), épi dévlopé lénerji épi van (éolienne) épi «ti élektrisité» (micro-électricité) pou sé aksionè-nou an pé sa sèvi diféran model "énergies renouvelables" pou pwodui plis lélektrisité.